Contre les violences aux femmes

Chez OuiCare, plus de 90% des salariés sont des femmes. Le Groupe sait le quotidien qu’elles traversent et la réalité qu’elles vivent.

Aujourd’hui OuiCare s’engage plus encore dans la lutte contre les violences faites aux femmes et contre les inégalités femmes/hommes en créant le Fonds de solidarité OuiCare.

ENCORE TROP SOUVENT la femme doit choisir entre sa famille et sa carrière.

ENCORE TROP SOUVENT la femme doit subir la pression du sexisme ordinaire.

ENCORE TROP SOUVENT la femme doit justifier ses choix personnels.

ENCORE TROP SOUVENT la femme doit jongler entre une vie professionnelle dense et une charge mentale quotidienne.

ET PIRE ENCORE trop souvent, la femme doit supporter les coups et les humiliations d’un conjoint violent.

Quand Guillaume Richard, m’a proposé de présider le fonds de solidarité Oui Care, je n’ai pas hésité une seconde. C’était une évidence.

Vivre une vie de femme en France, sans se faire agresser ou même sans avoir peur de se faire agresser, c’est possible, pour une grande majorité… Heureusement ! Mais les violences faites aux femmes sont encore trop nombreuses, trop banales, trop silencieuses surtout… 

Comme sont encore trop fréquentes les situations d’iniquité de traitement, ou de chances, entre hommes et femmes dans le monde professionnel. Je suis convaincue de l’importance d’agir et de communiquer autour de ces 2 axes. 

Sophie Gambiez, Présidente du Fonds de solidarité OuiCare